Logo
Imprimer cette page

S 01 2020 Note de conjoncture des produits de la mer

S 01 2020 Note de conjoncture des produits de la mer

Bretagne

Pour cette première semaine de l’année, coupée en deux par le férié du Nouvel An, les apports sont restés limités globalement, certains bateaux restant à quai pour les fêtes de fin d’année. Les débarques se sont concentrées sur les journées de lundi et de vendredi. Les besoins de réassorts, notamment en filets, se sont développés à la veille du week-end. En conséquence, les cours de la majorité des espèces se sont maintenus dans la fourchette haute. A l’import, les volumes disponibles étaient également très faibles et les cours soutenus. Pour la coquille Saint Jacques, seule la criée de Saint Malo avait un faible volume en vente, en fin de semaine, qui s’est négocié à un tarif moyen de 3,09€/kg. Concernant les crustacés, les stocks en tourteau sont au plus bas, le commerce du homard est calme alors que les volumes d’araignées sont d’un bon niveau.

Boulogne sur Mer

La semaine a été marquée par le retour des bateaux afin de fêter le nouvel an. D’où le peu de débarques et de criées. L’activité se relance qu’à partir de vendredi. L’espèce phare demeure l’encornet avec plus de 61 tonnes proposées. Son cours reste ferme autour de 7 €/kg avec la forte demande pour l’épiphanie, jour férié en Espagne. Les arrivages en merlan, maquereau s’apprécient respectivement entre 1,60 et 3 €/kg selon la taille et entre 3 €/kg pour le petit et jusqu’à 6 €/kg pour le plus gros. Le hareng côtier, pourtant moins présent, reste en dessous des 40 centimes/kg. Les apports en rouget barbet maintiennent leur prix à 6 €/kg et le peu de carrelet complète les volumes avec un cours élevé.

Rungis

Après les forts besoins en produits de la mer pour les fêtes de Noël, les besoins sont sensiblement inférieurs pour la soirée de la Saint-Sylvestre. Les cours se maintiennent cependant jusqu’au marché de mercredi. L’activité lors de la reprise de vendredi est quasi nulle. Malgré des arrivages très limités, les cours subissent immédiatement un tassement qui concerne particulièrement les produits fins et festifs.

Dernière modification lemercredi, 08 janvier 2020 08:50

Dernier de L'Union Nationale de la Poissonnerie Française

Copyright © 2014 Union Nationale de la Poissonnerie Française. Tous droits réservés.